astuces pour économiser sur sa mutuelle
|

Quelles astuces pour économiser sur sa mutuelle à la rentrée ?

La rentrée est une période financièrement difficile pour de nombreux ménages français. Entre l’achat des fournitures scolaires, les activités extrascolaires des enfants, le renouvellement de la garde-robe, les dépenses s’accumulent en septembre.

L’assurance santé ou mutuelle représente également un budget conséquent dans les dépenses contraintes d’un foyer. D’après une étude de l’Assurance Maladie en 2018, les ménages consacraient en moyenne 2,1% de leur revenu disponible à leur complémentaire santé. Une mutuelle coûte donc rapidement plusieurs centaines d’euros par an, voire davantage pour une famille nombreuse.

Heureusement, il est possible d’alléger substantiellement la facture de sa complémentaire santé, à condition de bien s’organiser et de mettre en place les bonnes astuces. Suivez le guide pour profiter de précieuses économies sur votre mutuelle dès la rentrée !

Recourir aux comparateurs en ligne

Pour trouver la perle rare parmi la multitude de contrats existants, n’hésitez pas à consulter les nombreux comparateurs d’assurances santé présents sur internet. Prenez le temps de comparer en détail plusieurs formules correspondant à votre profil grâce à ces outils pratiques.

Quelques conseils pour trouver la mutuelle santé idéale au meilleur rapport qualité/prix :

  • Utilisez de préférence un comparateur indépendant comme Hypperassur plutôt que le site d’un assureur.
  • Ne considérez pas seulement le prix mais analysez en profondeur chaque garantie proposée.
  • Simulez différents scénarios en modulant les garanties selon vos besoins de santé.

Cette comparaison personnalisée en ligne vous fera gagner un temps précieux.

Analyser dans le détail ses besoins en santé

Avant toute chose, la clé est de réaliser un audit complet de vos dépenses de santé récurrentes ainsi que de vos besoins prévisibles pour les prochains mois.

Commencez par lister minutieusement l’ensemble des soins, traitements et médicaments faisant partie de votre quotidien : consultations chez le médecin généraliste, le dentiste, séances de kinésithérapie, visites chez l’ophtalmologue, ostéopathie, homéopathie, médicaments sur ordonnance etc. Il est important de rentrer dans le détail en dissociant par exemple les consultations de généralistes et de spécialistes. De même, distinguez vos différents postes de dépenses : soins courants, optique, dentaire, consultations médicales, médicaments…

Dans un second temps, anticipez méthodiquement vos prochains besoins de santé. Par exemple, si vos lunettes ou lentilles sont à changer prochainement, il faudra prévoir une bonne couverture optique. Idem pour d’éventuels soins dentaires à venir comme la pose d’un bridge ou un traitement d’orthodontie.

Enfin, analysez précisément les remboursements obtenus de votre mutuelle l’année passée grâce aux décomptes de remboursement. Cela vous donnera une vision claire de vos postes de soins prioritaires sur une année entière.

Ce diagnostic fouillé vous permettra d’identifier les garanties véritablement indispensables pour vous. Vous pourrez ainsi adapter votre contrat mutuelle en fonction de vos besoins réels et éviter de payer pour des garanties inutiles ne correspondant pas à votre consommation médicale.

Adapter finement chaque garantie à ses besoins

La majorité des complémentaires santé proposent des niveaux de garanties modulables pour chaque poste de soins. Vous avez donc la possibilité d’ajuster précisément ces niveaux en fonction de vos besoins identifiés précédemment.

Par exemple, si vos dépenses d’optique se limitent à un changement de lunettes tous les 3 ans et à un achat annuel de lentilles, inutile de prendre le niveau de garantie maximum. Un niveau intermédiaire suffira amplement.

Si vous n’êtes hospitalisé qu’occasionnellement, vous pouvez sans problème réduire le niveau de prise en charge de la chambre particulière.

Pour les soins courants, distinguez bien vos consultations de médecine générale des consultations de spécialistes. Le niveau de garantie devra probablement être plus élevé pour ces dernières si vous êtes souvent confronté à des dépassements d’honoraires.

Sur le poste dentaire, dissociez les soins dentaires classiques des prothèses beaucoup plus onéreuses. Vous pourrez ainsi moduler votre niveau de garantie.

En affinant vos garanties de la sorte, vous éviterez de surpayer pour des protections très (trop ?) élevées ne correspondant pas du tout à vos besoins réels.

Le 100% santé ou « Reste à charge zéro »

Autre dispositif à exploiter : la réforme 100% santé, qui rend certains équipements (optique, dentaire, auditif) intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie et les mutuelles. Plus besoin dès lors de garanties très élevées sur ces postes puisqu’ils seront remboursés à 100%.

Vous pouvez donc réduire ces garanties spécifiques pour diminuer le coût global de votre complémentaire santé.

Choisir une mutuelle sur-mesure selon votre situation

Au lieu d’opter pour une complémentaire santé standard, préférez une formule adaptée à votre profil afin de ne payer que pour les garanties dont vous avez réellement l’utilité.

Citons quelques exemples de mutuelles dédiées :

  • Les seniors peuvent souscrire des contrats spécifiques avec des garanties renforcées pour l’optique, le dentaire, des options d’assistance à domicile…
  • Les étudiants se tourneront vers des formules essentielles avec uniquement les garanties de base correspondant à leurs besoins.
  • Les travailleurs indépendants trouveront des contrats sur-mesure pour leur statut particulier.
  • Les agents du public bénéficieront de contrats spécifiques fonction publique ouverts aux agents civils et militaires.
  • Les familles nombreuses auront tout intérêt à opter pour une formule famille mutualisée qui reviendra moins chère.

En optant pour une complémentaire santé parfaitement adaptée à votre situation personnelle ou familiale, vous réduirez vos dépenses au strict nécessaire.

En résumé, la rentrée est le bon moment pour optimiser son budget mutuelle santé. En analysant précisément ses besoins, en profitant des aides disponibles et en comparant méticuleusement les offres, il est possible de réaliser des économies significatives. Les astuces sont multiples : adaptation fine des garanties, mutualisation du contrat, choix d’une complémentaire responsable, résiliation au moment opportun… A condition de s’armer de patience et de méthode, vous pouvez alléger sensiblement le poids de votre mutuelle dans vos dépenses contraintes.

Publications similaires